my downfall (leo)



 

Partagez|
my downfall (leo)
Invité

Sujet my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 17:53



Leo Everton
ft. roosmarijn de kok


FICHE D'IDENTITÉ
NOM : Everton. un nom de famille au sommet depuis un siècle, admiré de tous, qui fait parler mais aussi trembler entre les quatre murs de sa villa.
PRÉNOM(S) : Leo Aaliya.
ÂGE : 22 ans. déjà une adulte et pourtant encore si adolescente dans sa façon de faire et de penser. elle est sortie de sa cage dorée.
LIEU/DATE DE NAISSANCE : New York, un quatorze juillet.
ORIGINE ET NATIONALITÉ : Leo vient des Etats Unis mais elle a adopté depuis peu la nationalité Australienne.
ORIENTATION SEXUELLE : garçon ou fille peu importe pour elle. elle n'est pas sûre de vraiment savoir ce que c'est que l'amour. elle a peur de s'investir dans une relation et s'enfuit dès que ça devient sérieux.
SITUATION CIVILE : célibataire.
STATUT MONÉTAIRE : très aisé. le concept de l'argent lui échappe totalement, son compte en banque ayant toujours été une source illimitée pour ses besoins. ses parents lui versent de l'argent régulièrement, en insistant qu'il s'agit d'une aide pour ses études seulement, mais Leo n'en fait qu'à sa tête puisqu'elle s'arrange pour qu'ils ne puissent pas savoir dans quoi elle le dépense.
LES ÉTUDES
NIVEAU D'ÉTUDE : graduate.
ANNÉE D'ÉTUDE : première année.
MATIÈRE DES ÉTUDES : commerce et management.
MAJEURE : management. matière majeure choisie plus par le père que par sa fille.
BOURSIER : Leo a déjà bien trop d'argent, elle n'a pas besoin de bourse en plus.
QUELQUES QUESTIONS
SÉRIEUX

FUMER

ALCOOL

SPORT

LECTURE

NATURE

FILMS

MUSIQUE

TÉLÉ

SEX

SOCIABILITÉ

ORDI

Quelques questions afin de mieux cerner ton personnage au sein de l'université.


Pourquoi UQ Le père Everton voulait que ses enfants fassent de prestigieuses études dans l'une des meilleures universités, et, par bonté de cœur probablement, leur a donné le choix entre plusieurs sélections de la crème de l'éducation supérieure. Leo et Solal ont choisi l'Australie, pour partir au moins assez loin de lui.
Quel est ton campus Leo n'a pas eu son mot à dire ; c'était Herston ou rien. le père était horripilé à l'idée de voir sa fille se mélanger avec la plèbe, comme il dit.
Qu'attends-tu du campus avant tout, Leo souhaite avoir son indépendance loin de son père abusif. faire des études dans le management c'était loin d'être son rêve, mais elle tient bon et sort des notes correctes histoire de satisfaire les parents. elle trépigne toujours d'impatience avant la fin des cours pour vivre sa vie comme elle l'entend.
Quelle a été ta réaction face à ton admission à UQ un énorme soulagement, l'impression de pouvoir respirer à nouveau. Leo et Solal allaient enfin pouvoir partir ensemble, loin des tensions apportées par leur famille.

fuseau horaire : france. où avez-vous trouvé le forum :  bazzart. votre avis : un forum soigné ça fait toujours plaisir personnage : scénario de Solal Everton :kkeur: fréquence de connexion : quotidienne la plupart du temps. une ultime bafouille : moi je bafouille moi ? nan. (je sais pas qui a mis ce smiley mais je plussoie) (tiens je vais le remettre pour la peine même si ça nique le cadre.)  


Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 17:54

I thought my world was perfect

chapter one Leo. Elle sursauta à l'entente de son prénom, prononcé par cette voix. Cette même voix qui faisait trembler mère et enfants dans la villa Everton. Celle du patriarche, monsieur Everton, devenu soudainement violent envers sa famille entière. Leo n'en savait pas exactement la raison, mais ce qu'elle savait en revanche, c'est que ce ton semblable à un coup de feu ne voulait dire qu'une seule chose ; elle va se faire punir. « Leo, c'est quoi ça ? » demanda papa avec violence dans sa voix. La jeune femme ne répondit pas. Dans le creux des affreuses mains de M.Everton, il y avait quelques bouts de papier. Oh, non. Elle avait oublié de reprendre ses photos qu'elle avait montrées à Solal. « Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas que tu continues à faire ça. C'est pas un métier, d'être photographe. Tu le comprends ça, au moins ? » Il beuglait à la figure de Leo, jusqu'à ce que son haleine vienne agresser ses narines. La jeune femme voulait pleurer à chaque fois qu'il lui disait ça. C'est pas un métier. Devant le visage immobile et terne du paternel qui attendait clairement une réponse, elle tenta de s'expliquer. « Oui... Je, je voulais au moins continuer comme un passe tem- » « NON ! Ce n'est pas un passe-temps, il faut que tu oublies ça, sinon tu continueras à être tentée ! » Papa n'attendit même pas avant de déchirer les trois photos sous les yeux de Leo. C'étaient ses préférées, prises depuis le toit de l'un des plus hauts immeubles de New York où elle s'était faufilée. Le visage déformé par la colère de son père la fixait toujours, mais elle ne pouvait voir que du brouillard à présent. « C'est pour ton bien, Leo. Tu feras des études digne de notre famille, puis tu épouseras un homme qui sera à ta hauteur. Tu devrais t'estimer chanceuse d'avoir une vie comme celle-là. » Ses lèvres tremblaient, suivies par son corps tout entier. « Tes frères n'ont pas voulu de cette vie, mais toi, tu peux toujours m'écouter. Tu seras puissante et admirée, mon héritière. On n'entendra bientôt parler plus que de toi. » Leo secoua la tête plusieurs fois, lentement. Elle ne put que prononcer une dernière phrase avant de fondre en larmes jusqu'à en avoir mal au crâne. « J'veux pas de cette vie, papa. S'il te plait, depuis dix ans on ne te reconnait plus. » M.Everton serra le poing face à cette réponse. Il n'avait entendu que la première phrase, comme à son habitude. C'est après avoir décoché une gifle sur la joue de Leo qu'il se retourna et grogna de sa voix tonnante avant de quitter la salle. « Tu penses que tu n'en veux pas... mais tu ne sais même pas ce que tu veux ! »


chapter two « Tiens-toi droite et souris un peu plus. Montre-leur comme la Miss Everton est belle. Tu ne voudrais pas avoir l'air indésirable, veux-tu ? » « Oui, papa. » Les extrémités des lèvres de Leo se soulevèrent douloureusement, formant un faux sourire évident. Heureusement, c'était suffisant pour M.Everton qui détourna le regard. Leo était sagement posée, entre son père et son frère dans la salle de conférence de Everton Industries. Elle n'avait qu'une seule espérance ce jour-ci : avoir été assez parfaite pour ne pas finir la journée les joues rougies par les gifles et par les larmes. Quelqu'un prit la parole pour un discours interminable. C'était souvent comme ça, les conférences annuelles ; l'ennui total. Leo s'en fichait tellement, de ces histoires. Mais elle et Solal devaient être présents, probablement pour faire joli à côté de leur père et représenter leur illustre nom de famille.

Une voix l'interpella. Celle de son frère. Pourquoi Solal voulait-il prendre la parole ? Il ne le faisait jamais, d'habitude. « Juste une question, ici, qui est au courant que Everton Industries existe seulement grâce aux pots-de-vin que mon père reçoit ? » Le cœur de Leo fit un bond. Il avait vraiment osé dire ça. Elle pouvait sentir l'animosité grandissante de chaque côté de sa place. D'un côté son frère, qui arborait un air fier mais qui devait être terrifié au fond de lui. De l'autre son père, dont elle pouvait sentir la tension de son poing serré. « Personne ? Maintenant, vous êtes au courant. » Sur ces mots, Solal sortit de la salle. Leo le pensait fort dans sa tête : t'as déconné Sol'. Elle savait que cet affront ne serait pas impuni. Le patriarche parlait lentement, tentant de calmer la foule en leur expliquant que son fils était perturbé en ce moment et qu'il ne savait pas ce qu'il disait. Leo devinait qu'il bouillonnait de rage à l'intérieur. Il était toujours comme ça quand il les battait. Calme en apparence, meurtrier la seconde d'après. M.Everton sortit de la salle lui aussi. Elle resta immobile, faussement souriante comme il lui était demandé, mais ses yeux devinrent luisants lorsqu'elle put sentir dans son for intérieur chaque coup que papa devait asséner à Solal à l'heure qu'il est. A ce moment, elle se le promit à elle-même. Plus jamais.


chapter three Liberté ! Oh, liberté ! Ce mot chantonnait dans la tête de Leo lorsqu'elle entra pour la première fois dans son studio privé à Herston. Tout était beau, déjà meublé, d'un blanc et gris peut-être un peu impersonnel mais pour Leo, c'était l'odeur de la liberté qui était déjà là. Loin de son père, loin de cette infâme villa à New York, c'était une nouvelle vie qui s'offrait à elle, une vie où elle pourra profiter de sa jeunesse, de son argent, de sa passion pour la photographie. Une joie jamais expérimentée depuis des années emplissait le cœur de la jeune femme. Peu importe qu'elle fasse des études dans une matière qui lui plaisait guère : elle était libre de ses actions à présent et c'était tout ce qui lui importait.

Pourtant, au bout de quelques années au campus, Leo remarqua un problème qui la chiffonnait. Elle était... normale. Banale. Personne ne l'admirait, personne ne la regardait, elle était ignorée, une madame tout le monde comme toutes les autres. Pour Leo, ce n'était pas elle. Non, elle méritait l'admiration de tous, elle détestait l'admettre mais les paroles de son père lui sont finalement restés. Tu seras puissante et admirée, mon héritière. On n'entendra bientôt parler plus que de toi. Au campus, ce n'était pas le cas. De plus en plus frustrée, Leo tenta de se construire une personnalité plus rebelle, elle se mit à s'inviter aux soirées organisées par les plus populaires et se laissa tenter par l'alcool et le tabac, deux choses auxquelles elle n'avait encore jamais touché auparavant. Elle joua de son nom de famille respecté de tous pour se hisser sur les échelons de la popularité. Obsédée par sa réputation, Leo ne réalisait pas que sa relation autrefois fusionnelle avec son jumeau se dégradait de jour en jour. Elle qui était jadis modeste et juste était devenue désinvolte, superficielle, Solal ne la reconnaissait plus.

Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 17:58
t’es tellement belle sister.
tu refais ma journée t’es trop parfaite.
et ce prénom, j’adore. :**:
bienvenue officiellement et si tu as des questions tu sais où me trouver. :ih: et c’est moi qui ai mis le smiley denis
Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 18:02
Merci frérot ! keur

Ah c'est toi qui l'as mis ! Décidément, t'es pleine de surprises :ih:
Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 18:07
Bienvenue sur BB ! :red:
Quel choix de scénario / personnage. :**:
Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 18:49
le choix de vava :**:


bienvenue ! :inlove:
Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 19:00
bienvenue sur bb :white:
Invité

Sujet Re: my downfall (leo)
Dim 19 Nov - 20:16
VALIDATION
Yiiiiihaaaaa, ça y est tu es validé(e) ! c'est top. Maintenant laisse toi guider par les liens ci-dessous pour poser officiellement tes valises. Petit Banana Bender, bienvenue chez toi !

tu sais déjà ce que j’en pense. j’aime beaucoup ce que tu as fais de la sœur de solal et puis ta plume. l’histoire est parfaite aussi. :**: bon jeu par ici ! :ih:

TOP SITE vote pour nous sur le top site.

proposer un scénario Laisse toi tenter par la création d'un scénario

proposer un pré-lien Laisse toi tenter par la création d'un pré-lien

TROUVER UN LOGEMENT il faut bien que ton personnage ait un toit au dessus de la tête.

TROUVER UN CLUB pour les étudiants qui veulent avoir une activité extra-scolaire

TROUVER UN SPORT pour les étudiants sportifs qui veulent avoir une activité extra-scolaire

TROUVER UN MÉTIER pour les citizens qui sont dans la vie active

TROUVER DES AMIS pour bien t'intégrer au forum, tu peux trouver des liens à ton personnage ici.


Contenu sponsorisé

Sujet Re: my downfall (leo)
my downfall (leo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Downfall Monthly News

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-+
Sauter vers: