not your ghost anymore. (cassiopeia)



 

Partagez|
not your ghost anymore. (cassiopeia)
Invité

Sujet not your ghost anymore. (cassiopeia)
Mar 31 Oct - 0:35

not your ghost anymore

il est tard. tu le sais. tu bailles presque à t'en décrocher la mâchoire. mais tu résistes. faut pas que tu te laisses aller. t'as encore tout un tas de cours à rattraper et à ingurgiter. faites des études, ils avaient dit. ils ont jamais précisé l'ampleur de la tâche. mais tu te démontes pas. il en faut beaucoup pour te décourager au final. t'as toujours été celle qui se bat. encore plus maintenant. alors tu passes une main sur ton visage. tentant de chasser la fatigue de tes traits. tu remets en place ta queue de cheval. celle-ci tombait de désespoir. ou plutôt non tu finis par les détacher. l'élastique te tirait un peu trop le crâne. alors tes cheveux bruns tombent en cascade sur ta nuque. oui bruns. t'avais fait une folie. celle que t'as pas osé depuis longtemps. comme une protestation sourde. celle de la différence avec ta jumelle. tes yeux se ferment pourtant malgré ton combat. tu t'acharnes trop. c'est ce que beaucoup disent. alors t'essayes encore. une fois. deux fois. et à la troisième fois, t'as presque la tête qui fait des montagnes de russes. ça sert à rien. t'arrives à rien. alors tu décides de fermer ton bouquin. tu verras ça demain matin. après tout t'es pas si en retard que ça. t'es même en avance. t'essayes de faire le moindre de bruit possible. là-haut tes soeurs de campus dorment déjà. t'étais pourtant pas la seule à étudier ce soir dans les parties collectives. ouais. seulement au fil des heures, l'étau s'est refermé. te laissant seule, toi et tes livres. presque pathétique. tu sais qu'il y avait une fête sur un autre campus. tes amies t'en avaient parlé. mais t'avais pas voulu y aller. tu savais très bien comment ça finissait cette affaire. t'avais surtout pas le coeur à ça. c'est tout. alors tu rassembles un peu tes affaires. éviter de faire du bruit devient ta priorité. seulement en te levant de ta chaise t'entends un bruit. ou plutôt un rire étouffé. tu comprends pas. enfin tu veux pas comprendre. parce que t'as l'impression que c'est encore des étudiants qui rentrent bourrés. c'est si courant ici. t'en as déjà fait l'expérience. juste une fois ou deux. t'es bien trop sérieuse pour toutes ces conneries. mais quand t'entends ton prénom tu te raidis. bordel. c'est le premier mot qui te vient. c'est pas possible. t'as envie de l'ignorer. de la laisser là où elle est. sur le perron probablement à vomir ses tripes. t'as pas besoin de l'aider. d'être là pour elle. tu peux faire semblant d'avoir dormi si elle te demande. ouais. tu pourrais. pourtant au fond de toi tu peux pas. c'est ta soeur. ta soeur jumelle qui plus est. fausse mais jumelle. alors tu reposes ton livre sur la table. tu prends le prétexte qu'elle va bientôt hurler jusqu'à ce que t'aparaisses devant elle. tu le sens bien ça. et t'avais pas envie d'avoir tout ton campus sur le dos. alors tu prends sur toi. comme toujours. après tout t'as toujours été celle qui dit rien. qui fait tout en silence sans protester. et qui ne récolte rien. pas même un merci. t'as fini par en avoir l'habitude malheureusement. alors tu te diriges vers la porte. tu l'ouvres assez fortement mais sans bruit. presque un art. c'est là où tu la vois. elle est dans un piteux état. comme si tu t'attendais à mieux venant de ta soeur. t'as le regard dur, sévère. presque celui de la grande soeur qui réprimande les petits. parce que ta jumelle a encore fait une connerie. ça se voyait comme son nez au milieu du visage. tu comprenais pas son obstination à être cette fêtarde des ennuis. non tu comprenais vraiment pas. faut dire que tu cherchais pas non plus à comprendre. après tout cassiopeia était grande. elle savait ce que ses actes pouvaient engendrer non ? apparemment pas. surtout vu sa tête à présent. « qu'est-ce que t'as encore fait cassi hein ? » t'as le ton de l'accusation dans la voix. et celui de la désespérance. parce que oui. t'es désespérée par ta soeur. des fois tu comprends même pas le fait qu'elle soit ta jumelle. vous étiez si différentes. elle si déjantée et dans les ennuis jusqu'au cou. toi si calme et sérieuse. la plupart du temps. c'était compliqué à concevoir dans ta tête. mais c'était comme ça. ça faisait vingt- deux ans, presque vingt-trois que tu faisais avec. c'était devenu une routine. une malheureuse routine. « tu vas finir par réveiller tout le monde, rentre chez toi, et va dormir. tu sens l'alcool à plein nez. » c'est tout ce que tu trouves à dire. pourtant en la voyant tituber. t'es là. tu l'attrapes par le bras. il ne manquerait plus qu'elle tombe. tu sais très bien qu'elle est pas en état d'aller plus loin. et c'est encore toi qui vas ramasser les pots cassés. phoenix. l'oiseau qui renait de ses cendres. c'était pas prévu que tu remettes les autres de leurs cendres hein. le destin se foutait de toi. comme depuis toujours.

Invité

Sujet Re: not your ghost anymore. (cassiopeia)
Ven 10 Nov - 21:44

Cassiopeia & Phoenix

not your ghost anymore.


Toi, t'es une fille qui aime la fête ça ce n'est pas un secret. Tu passes ton temps en ville et la plupart du temps à rien faire ou alors tu traines à des soirées mais ça n'a rien d'étrange. Tout le monde sait qui tu es et si tu as autant de connaissance étrange ce n'est pas pour rien. T'avais été invité à une soirée et bien sûr t'as pas pu résister. En même temps toute activité était moins intéressante que faire la fête. Tu t'étais habillé d'une tenue simple pour cette soirée. T'avais mis un jean et un simple t-shirt. Le problème c'est que tu te souvenais pas de grand-chose. Tu savais que tu avais bu mais c'est tout, ça se résume à boire, tes soirées sont des soirées où évidement tu bois et tu danses. Il t'arrivait de t'énervais quand tu te réveillais dans un sale état mais tu recommençais donc tu n'es clairement pas logique.

Tu te souvenais plus comment c'était arrivé, tu avais surement voulut rentrer chez toi mais t'as fini chez ta soeur. Tu te demandes à quoi a pensé ton cerveau. Aller chez ta soeur qui te déteste et qui voudrait ta mort n'est pas vraiment une bonne idée pour un endroit où se réfugier. Elle voudra te tuer quand elle te verra complètement torché en bas de son appartement tu le sais avant même d'avoir vu sa tête. Elle est venue te voir et ça se voit qu'elle en a marre de toi, elle doit se demander pourquoi elle a une soeur jumelle comme toi. Le truc c'est que même toi tu te demandes comment c'est possible que vous soyez des jumelles vous n'avez rien en commun. Il t'arrive de penser qu'à l'hôpital on a malencontreusement échangé l'une de vous deux avec l'enfant d'une autre. Elle te demande ce que t'as encore fait. C'est simple tu a bu, ce n'est pas comme si quelque chose pouvait t'en empêcher, tu'n'avais pas de bébé dans le ventre jusqu'à preuve du contraire. Enfin tu en as eu un mais maintenant il n'est plus là. "J'ét... ais a une soirée. Je rois j'ai un peu trop bu." Tu avais une voix étrange, comme celle d'un enfant. Tu tenais pas debout et en plus de ça tu mimais le "un peu trop" t'étais vraiment dans un état minable. "Bah justement... Je voulais rentrer chez moi mais je sais pas pourquoi, je suis ici." Et tu le sauras surement jamais. Les souvenirs ça revient pas, t'as trop bu et tu te souviendras jamais de cette soirée-là c'est la triste veritée. "Tu veux pas m'aider? J'sais pas g... genre me raccompagner?" tu savais pas vraiment si elle allait accepter mais ça ne coûtait rien de demander.
AVENGEDINCHAINS
not your ghost anymore. (cassiopeia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» GHOST ISLAND
» Animation Ghost Stories
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-+
Sauter vers: