Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?



 

Partagez|
Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?
Invité

Sujet Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?
Lun 23 Oct - 22:10

Twin Browning

Who need a superhero

when you have a twin brother ?


Depuis que nous sommes tout jeune Liam et moi, j’ai toujours eu l’habitude d’aller le trouver dans son lit, sous la couette lorsque ça n’allait pas dans ma vie. Lorsque j’avais besoin d’une oreille ou même simplement un peu de réconfort. Rare sont les personnes qui ont le privilège de me voir plus bas que terre, mais Liam fait parti de l’un d’eux. Et comme j’avais passé une très mauvaise nuit à me retourner encore et encore dans mon lit, sans arrêt, j’avais bien besoin de quelqu’un pour me dire d’arrêter de m’apitoyer sur mon sort et d’aller de l’avant. Peut-être même quelqu’un qui aura le don de me faire rire comme il savait si bien le faire étant gamin, qui sait ? Alors, vers les alentours de six heures du matin, je me suis levée et me suis dirigée d’un pas de loup vers l’endroit où crèche mon jumeau. J’espérais tout de même que Sam ne soit pas là, parce que bien que je ne l’avoue jamais, il fait un peu parti de mon mal-être. Le savoir toujours en couple avec Meera, qui plus est est ma colocataire, me tord l’estomac. Oui, je suis tout de même assez jalouse d’elle et je dois bien me tenir en sa compagnie. Pourquoi ? Parce qu’elle ne sait rien de ce qui s’est passé entre son copain et moi et que je n’ai aucune raison de la détester, après tout. Mais là, n’est pas la question.

J’entrai donc en douce dans l’appartement que mon frère partage avec Sam et un autre marsouin et soupirai de soulagement en m’apercevant qu’ils n’avaient pas fermé la porte à clé et en voyant que celui qui occupe mes pensées ne s’y retrouvait pas. Toujours dans mon pyjama, je m’avançai silencieusement vers la chambre de Liam et ouvris la porte, prête à tourner les talons aussi rapidement que j’étais arrivé si jamais quelqu’un se trouvait dans son lit. Heureusement, ce n’était pas le cas et il dormait à point fermé. Je le savais rien qu’au petit son qui sortait de sa bouche. Rien à voir avec un ronflement, par contre. Je me glissai donc sous sa couette et collai à lui, ma tête contre son dos, attendant patiemment qu’il se réveille.
 
AVENGEDINCHAINS


@Liam Browning
Invité

Sujet Re: Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?
Mar 24 Oct - 10:57
Le manque. Lorsque Laurel avait pris la décision de faire ses études dans un pays étranger, construire une toute nouvelle vie dans une contrée lointaine, la majorité absolue même pas encore atteinte, elle avait créé un sentiment de vide mélancolique dans son cœur. Même sensation désagréable qui laissait un arrière goût amer sur le palais et au fond de la langue, qu’il avait ressentie lorsqu’il avait quatre ans. Certes, les circonstances restaient loin d’être les mêmes, la séparation entre les jumeaux n’allait pas être aussi définitive que celle avec les parents, et pourtant cela le renvoyait quatorze ans auparavant. Un vide mélancolique dans son cœur, et pourtant son myocarde avait continué de palpiter dans sa cage thoracique, et sa vie avait suivi son cours. Ce sentiment de manque, bien que toujours présent, s’était transformé en sensation chaude diffuse dans tout son corps. Elle était finalement revenue, un peu plus de trois ans après, et il ne sut pas s’il était surpris ou non. Probablement, du moins il savait qu’il était heureux de la revoir. Même si les raisons de son départ lui étaient plus ou moins inconnues, presque paradoxalement, dans une ironie presque tendre, il ne pouvait que comprendre son envie de partir loin de Brisbane, ville qu’il adorait pourtant. Elle était revenue, et l’été qu’ils avaient passé avait eu un goût d’étrangeté. Comme s’ils étaient retournés des années auparavant, lorsqu’ils étaient enfants, et pourtant ils étaient à présent des jeunes adultes. Oui, fatalement, ils avaient grandi, et les choses avaient changé. Quoique, pas toutes.

Six heures du matin, Liam dormait de son éternel sommeil léger. La veille, il s’était encore couché tard. En plus de sa tendance à l’insomnie, il fallait bien avouer que ses soirées s’alternaient entre soirées dépravées et nuits dans le noir à travailler ou essayer d’inventer de nouvelles choses. Fêtard à l’âme d’un génie fou. Alors oui, en ce début de week-end, alors qu’il s’était couché il y avait à peine deux ou trois heures, ce n’était pas réellement étonnant que de le voir sous sa couette, les paupières fermées, en caleçon. Simple tenue lorsqu’il avait la force de se déshabiller pour rejoindre les bras de Morphée. Cependant, lorsqu’il sentit un poids affaisser quelque peu son matelas, qu’il sentit une chaleur contre son corps presque entièrement nu, qu’il reconnut instantanément ce parfum si singulier, sa conscience s’éveilla quelque peu, même s’il garda encore les yeux fermés, comme pour jouer la comédie. Oui, certaines choses ne changeaient. « Tu sais, c’est une chambre de garçons, Lau’. Ça pourrait être mal vu que tu viennes te faufiler comme ça. » Les yeux toujours fermés, il avait pourtant un léger sourire amusé qui jouait sur les lèvres. Puis il ouvrit les yeux, son regard encore dans le gaz tombant sur sa sœur jumelle. Malgré qu’ils soient de sexe opposé, on ne pouvait nier le fait qu’ils se ressemblaient énormément. Il passa un bras autour de ses épaules. Cela pouvait paraître bizarre à certains qu’un frère et une sœur se retrouvent ainsi dans un lit, mais pas du tout pour eux. Ils avaient toujours été très proches, et leur complicité était telle qu’ils s’en foutaient du regard des autres. Puis, c’était un peu leur tradition, gamins ou pas. « Qu’est-ce qu’il y a ? » Oui, parce qu’il savait très bien, que si elle venait se blottir dans ses bras, sous sa couette, c’était que quelque chose n’allait pas. Comme lorsqu’ils étaient encore petits enfants.
Invité

Sujet Re: Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?
Ven 27 Oct - 2:40

Twin Browning

Who need a superhero

when you have a twin brother ?


Une fois sous la couette, collé à mon frère, je sentis une grande chaleur m’envahir. Aucunement de connotation sexuelle, loin de là, mais plutôt un sentiment de sécurité. Oui, c’est ça. Je me sentais en sécurité et très bien. Comme si je pouvais oublier tous mes soucis et que Liam allait me protéger de tout. Je le regardai longuement, ayant un doute qu’il ne dormait pas, mais n’en était pas certaine. Alors, je fermai les yeux pour lui laisser le temps de terminer sa nuit. Ce n’est pas n’importe qui, qui s’invite à une heure si tôt le matin.

Quelques minutes plus tard, un long soupire se fit entendre dans le calme de la chambre avant que mon frère prenne enfin la parole. Un sourire fin se plaça sur mes lippes alors que j’ouvris un œil, puis le deuxième. « Pourquoi ? T’as peur que j’vois ta petite zigounette et que j’annonce à tous les campus comme quoi elle est toute riquiqui ? Et que plus personne veuille te voir à poil ensuite ? » Lorsqu’il ouvrit les yeux, je lui tirai la langue comme une gamine de cinq ans, avant de me vautrer un peu plus dans le matelas. « J’pourrais passer ma vie dans ton lit, on est si confortable. » J’essayais de me changer les idées, sans vraiment réussir. Mais n’eut le temps de ne rien ajouter d’autres que Liam me demanda enfin ce que j’avais. Il me connaît trop bien le frère. Je haussai simplement les épaules avant de faire une moue boudeuse. « Comme si j’avais besoin d’avoir un problème pour voir mon grand frère que j’aime à la folie ! » C’est fou combien il a pu me manquer pendant tous les années où je suis partie en Californie. J’ai comme l’impression que j’ai raté bien des choses dans sa vie et que jamais je ne serai en mesure de rattraper le temps perdu. « J’sais pas Liam, j’ai rien en particulier, ma vie est seulement une catastrophe. J’commencerai pas à tout te raconter, on va en avoir pour la journée ! » Au lieu de cela, je fermai les yeux et tirai la couette par-dessus ma tête. Je n’allais certainement pas lui parler de Nicolas et de ma très grosse attirance pour son meilleur ami. Je n’ai pas envie que la troisième guerre mondiale éclate dans la chambre. « Change-moi donc les idées à la place. Comptes moi les conneries que tu as pu faire pendant mon absence ! » Je savais très bien qu’il est capable de se mettre les pieds dans les plats assez souvent sans réellement le vouloir, alors c’est improbable que rien n’ait arrivé depuis mon départ. « S'te plaît. J'ai juste pas envie d'en parler là... »
 
AVENGEDINCHAINS
Contenu sponsorisé

Sujet Re: Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?
Twin Browning + Who need a superhero when you have a twin brother ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cherche twin-linked lascannon de razorback
» Mackenzie Browning
» PNJ for the Twin White Shark
» Emily Browning & Sam Claflin crackship #002
» My name is Andrew... Alyson Andrew...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-+
Sauter vers: