❝ monster under my bed. ❞



 

Partagez|
❝ monster under my bed. ❞
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité

Sujet ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 20:55



Alexie Banks
ft. avatar


FICHE D'IDENTITÉ
NOM : (BANKS) il veut rien dire, il est comme perdu dans les étoile, presque évaporé. Toi, tu te ballades tu passes inaperçu. T'es le vent qui frôle les murs. Banks, qui connait ce nom c'est presque une chose étrange, mystérieuse. Tu le portes fièrement. toujours la tête haute c'est la seule chose qui te reste de ta mère. Tu t'y accroches, tu te cramponnes quitte à t'en faire mal les mains.
PRÉNOM(S) : (ALEXIE)  c'est la douceur, tout ce que tu n'es pas. C'est le calme dans la tempête, les nuages dans le ciel une touche si loin du feu qui t'anime.
ÂGE : (VINGT-DEUX) la jeunesse éternelle celle qui caresse ton âme. Ton âge t'y penses pas, ça fait bien longtemps que t'y penses plus. La machine devrait s'arrêter parce que vingt deux ans, ça commence à faire trop. Ça t'écrase la poitrine, ça te maltraite le coeur. T'es pas prête pour le prochain cap, t'aimerais avoir l'éternité, t'aimerais pouvoir sentir cette immortalité dans tes veines, mais tu ne sens rien.
LIEU/DATE DE NAISSANCE : (LONDRES/11/12) les étoiles t'ont toujours oubliée, entrée dans un monde en ruines. Les flammes ont vite léché ta jolie chevelure. Naissance imprévue, naissance perdue. Ta mère elle aurait pas du, trop jeune, et trop ingénue, elle s'est battue pour toi. Toi, qui ne l'a jamais presque connue. Tu n'en sais que très peu de choses juste un récit de flocons à travers les fenêtres. Un certain début décembre, le onze décembre, mais pas plus. Regretté. Tu dois vivre avec ne plus penser entériner la peine et serrer les dents.
ORIGINE ET NATIONALITÉ : (ANGLAIS) du sang anglais, coule dans les veines de la jeunes femme, c'est une certitude, et la pâleur de son teint l'en atteste. Mais les Banks n'ont jamais pris part à une forme d'hégémonie raciale, et il se peut qu'Alexie ait d'autres origines, bien qu'inconnu à elle-même.
ORIENTATION SEXUELLE : (HÉTÉROSEXUELLE) seule le sexe masculin attire l'oeil d'Alexie qui n'hésite pas une seule seconde a ce jeter dessus.
SITUATION CIVILE : (CÉLIBATAIRE)  t'es un feu bien trop ardent peu de monde s'est frotté à toi, peu de monde a osé, retour de flammes. Toi t'y penses pas. C'est loin de tes préoccupations, à quoi bon ? Tu pourrais pourtant t'enflammer assez vite mais c'est bien plus que ça c'est trop compliqué. Pas assez beau d'après toi. Tu ne donnes pas la peine. La solitude ne te fait pas peur, pire encore, elle t'attire en son sein. Faut dire que l'amour, c'est bien trop abstrait pour toi, autour de toi, t'as jamais eu le bon exemple. Ta mère, ce n'est que des images dans ta tête des souvenirs à peine esquissés que tu tentes de garder malgré toi. Ton père, un lâche avant un héro il est devenu ta plus grande faiblesse. Alors t'as jamais connu tout ça. Voir un couple vivre l'un pour l'autre t'as jamais ressenti comment cela pouvait être tu suis le modèle aussi déplorable qu'il a été. Elle tiens un blog de mode ce qui fait qu'elle est très suivie sur les réseaux-sociaux, mais ça ne lui rapporte strictement rien.
STATUT MONÉTAIRE : (MODESTE), l'argent ne tombe pas du ciel et elle a très vite compris qu'elle devais ce débrouiller toute seule pour ce nourrir, dormir et vivre.
CITIZEN
POSTE : (SERVEUSE), elle aspirer a un avenir glorieux, elle ce retrouve a servir des boissons a de vieux riche, mais ça paie et plutôt bien alors elle continue de ce balader avec des talons de trente centimètres histoire qu'on ne vienne pas regarder ça poitrine.
ENTREPRISE : (SWEET DREAMS), un bar de riche de ce qu'elle a compris située en centre-ville, et qui rapporte beaucoup c'est ça le plus important.
CDI OU CDD: (CDI), elle fait partie de ses gens qui peuvent perdre leurs jobs du jour au lendemain -sortez pas vos mouchoirs vous allez la gêner-, elle vie avec et tente de s'attirer les faveurs du patron en venant peu habiller histoire d'attirer son œil et de garder son job ouias elle aurais pu faire pute.
DEPUIS COMBIEN DE TEMPS : (TROIS MOIS), qu'elle y travaille, trois long mois a servir toujours les mêmes boissons, a voir le visage des mêmes personnes, et d'en mater certains -oui il y a quand même de jeune beau mecs et heureusement-.
TEMPS PLEIN OU PARTIEL (12H/LUNDI/SAMEDI) 12h par jour, du Lundi au Samedi soir, de longue journée qui paie bien, et heureusement, elle rentre épuiser mais elle pense directement aux nouvelles robes qu'elle va se payer pour sortir.
FINANCE : $ $ $ $ (laisser  le nombre de dollars)
QUELQUES QUESTIONS
SÉRIEUX

FUMER

ALCOOL

SPORT

LECTURE

NATURE

FILMS

MUSIQUE

TÉLÉ

SEX

SOCIABILITÉ

ORDI



Volcanique. Tu ne sais pas ce qu'est le calme et la patience, un mot tendancieux, un regard de travers, et te voilà qui explose et qui envoie tout valser autour de toi. Tête brûlée, tu sais ce que tu veux, t'es déterminée, et quand t'as un objectif en tête, tu fais tout pour l'acquérir, quitte à foncer dans le tas et à t'en mordre après les doigts. Ambitieuse, t'as toujours voulu atteindre le sommet, et maintenant que t'es repartie à zéro et bien il faut tout recommencer. Tu veux graver ton nom dans la postérité, qu'on se souvienne de toi pour encore longtemps. Alexie, celle qui se sacrifia pour que les castes sociales implosent. Hautaine, t'es pas vraiment une va-nue-pied? t'es née avec une cuillère en or dans la bouche du coup, tu te prends pas pour de la merde? t'as un égo surdimensionné et tu mâches pas tes mots rabaisser les autres ? S'ils le méritent c'est ta spécialité. Froide, tu laisses jamais transparaitre tes émotions ton éducation au sein des familles fortunées t'as octroyé une certaine éducation, et une maitrise certaine dans l'art du mensonge et des faux-semblants t'es douée dans le rôle de la poupée esseulée, quand bien même derrière se cache un fauve sanguinaire et cruel. Passionnée parce que t'as toujours agi au grès de tes envies jamais par obligation t'as aimé ta vie au sein de ta famille et tu ne regrettes rien, si ce n'est la façon dont tout s'est terminé. Vengeresse, t'en veux à ta famille et tu t'es jurée que tu leur ferais payer tout ce qu'ils t'ont fait ce n'est qu'une question de temps et d'opportunité, mais le sang finira par couler, soyez en assurés. Volage t'es attirée par la gente masculine et tu aimes jouer avec eux. Provocante, décadente, féline et avec un charme certain t'as tout pour plaire, tu le sais et tu en profites c'est d'ailleurs grâce à tes courbes harmonieuses et ton visage de poupée que tu réussis à obtenir tout ce que tu veux. Capricieuse tes yeux de biche ne sauraient recevoir un quelconque refus et tu te révèles colérique face à l'insatisfaction. Il ne faut pas te contrarier au risque de s'octroyer tes foudres. Courte est la vie de celui qui ose être ton ennemi, maintenant vous êtes prévenus. fragile car sous ta carapace de maitrise et d'assurance se cache une gamine encore marquée par le rejet de sa famille et par sa descente en enfers. Survivre n'a pas été facile et tu as du faire bien des sacrifices pour y parvenir certains de tes choix te hantent d'ailleurs encore la nuit.

prénom / pseudo : mxmtoon :vivi: âge: entre la vie et la mort :fuck: fuseau horaire : le même que tous le monde  :cro:  où avez-vous trouvé le forum: Coco j'sais plus le nom de famille mais elle est belle  :rlobe:  votre avis : j'adoree    personnage : inventée fréquence de connexion : h24 j'ai pas d'vie    une ultime bafouille :
Ce gif résume parfaitement la personnalité de Alexie:
 




Dernière édition par Alexie Banks le Sam 28 Oct - 16:00, édité 7 fois
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 20:55

dramatic woman drama queen

chapitre one ❝ Mon cœur est pris dans des pincettes chirurgicales. Mes ennemis le tripotent, le tournoient, exploitent chaque cellule de ce qui me fait présentement vivre. Ils le veulent. Ils envient ma réputation et ma détermination à y arriver. Moi, je suis là, dans la pièce, seule. Comme si le destin avait tout fait pour me chambrer, placarder dans ces quatre murs. Je ne crois pas au destin. Je choisis le destin. Je le façonne à ma manière. Pas de Dieux, pas de Maîtres, je modèle mon destin. Il m'appartient, et c'est à moi de décider si mon cœur doit cesser de battre ou non. Je n'en veux à personne. Ma furie est réservée qu'à la Mort. Celle qui m'a volé mon frère défunt et celle qui me mettra à genoux sans doute aussi. Mais je me suis tellement préparée à ce que cette forme -dont personne n'a encore vu son visage- vienne m'ôter mon souffle de mes poumons. Je suis athée, je suis Louise Dudevant, et j'ai longtemps cru que la religion aurait pu m'aider dans des impasses douloureuses. Et c'est moi, uniquement moi, qui placera un doigt sur la date de mon décès. Pas les Dieux, pas eux, moi. ❞

Elle ce tiens-là, devant cette photographie d'elle et son frère. Tu le sais, toi, hein, mon frère. La vie est cruelle, la vie nous a donnée un territoire limité où règnent mystères et tueries. Tu sais... Je ne crois pas aux bêtises que l'on aurait pu dire à mon égard, à toutes les personnes qui ont dégueulé leur vomi sur mon crâne. Et tu connais le pourquoi ? Je vais te le dire... Parce que je crois en moi. Je sais de quoi je suis capable de faire, et ce que je ne suis pas capable de faire. Ce qui est juste et injuste. Eux, là, veulent embrasser leur spiritualité, leur foutu Dieu inventif, et je suis là à choisir ma propre destinée. Un crie sourd vient lui faire lâcher la photo de son défunt frère. Louise on doit y aller. La voix de sa mère elle haie chaque jours, la désignent comme la femme qui à laisser partir son frère.


chapitre two Parfois la vie nous réserve quelques surprises, mais d'autres fois vous devez vous-même faire face à votre destin. Vous devez surprendre et ne rien laisser venir gâcher votre petit moment de gloire. Vos moments de joie, de retrouvailles sont des plus importants, et vous seul mener votre vie ! D'autres fois, on se sert de vous, vos sentiments sont mit à rudes épreuves, et vous vous retrouvez une fois de plus, seul. Alors c'est à vous de menez votre vengeance à bien, à vous de vous engagez dans cette guerre sans merci. Et même lorsque que vous êtes affaiblis, ne relâcher jamais l'effort.. vous y êtes presque. J'ai simplement l'impression que le ciel me tombe sur la tête et que plus rien n'a de sens. Je suis fatiguée de tout ça, fatiguée de devoir me battre pour tout ce que tu ne me donneras jamais. Peut-être parce que tu ne nous vois pas comme moi je le fais, peut-être que j'en attend trop de toi ou encore, peut-être que tu ne m'aimes pas assez ou tu ne l'as jamais fait. A vrai dire, j'ai l'impression que si c'était le cas, ça ferait moins mal que là maintenant, parce qu'il y aurait une raison valable, là il y en a aucune et je suis la seule à souffrir dans cette histoire, je suis la seule à m'accrocher à quelque chose qui n'arrivera sans doute jamais, nous deux.

Assise sur cette chaise inconfortable de l’hôpital, il était 2h du matin et pourtant, j'avais les yeux grands ouverts, mon cœur battait si fort qu'il a l'air de vouloir sortir de ma poitrine. Je me sentais mal, tellement mal. Et s'il m'annonçait cette mauvaise nouvelle que je crains inconsciemment. La veille, j'avais découvert mon appartement dévasté, mon petit ami m'avait quitté sans un mot, sans rien. Il est parti persuadé que je l'avais trahi alors que c'était tout le contraire que j'avais cherché à faire pendant des semaines à prouver le contraire. Le monde s'était effondré. Ce monde qui m'avait tiré pourtant vers le haut quelques mois plus tôt. Ce soir la, j'avais erré dans les rues, sans espoir ni pensées. Je n'étais plus qu'une ombre qui déambulait. Et puis le mal était arrivé sans crier gare, ce mal qui me déchirait les entrailles. J'ai alors appelé Maman, je n'avais plus qu'elle. Elle a accouru sans poser de questions, n'hésitant pas à braver des centaines de kilomètres en pleine nuit. Elle a pris soin de moi comme quand j'étais petite fille. Et puis elle m'a conduit à l’hôpital, craignant que le pire arrive.

Les médecins étaient tellement gentils avec moi. J'ai passé la série d'examens sans broncher, sans dire un mot, simplement en subissant, comme je prenais l'habitude de le faire. L'attente ensuite était sans doute la pire. Pire que le verdict après un examen scolaire, pire qu'attendre un appel urgent, ma vie se jouait presque à mes yeux. Doucement, j'ai alors posé ma tête sur l'épaule de Maman qui m'a pris la main avec cette douceur que je lui connaissais et a simplement murmuré qu'elle m'aimait très fort. Un sourire a alors accompagné les larmes qui inondait mes joues. A cet instant, le médecin entra dans la salle d'attente, le visage grave et fermé. Je l'ai regardé fixement, tentant de déceler la moindre réponse à ma question, puis je me suis levée telle un automate. Il s'est avancé de quelques pas et m'a pris la main, baissant le regard un instant avant de le replonger dans le mien.

Alexie... Je suis tellement désolé. Désolé mais désolé de quoi ? Je ne comprends pas ... Alexie... Il ne put terminé sa phrase et se contenta de faire non de la tête, l'air vraiment triste pour moi. A ce moment, je laissai tomber ma main le long de mon corps regardant fixement devant moi cette chose qui n'existait même pas.  Je me suis alors simplement tournée vers Maman qui avait à son tour maintenant quelques larmes sur le visage. Elle tendait les bras vers moi mais je ne voyais plus rien, plus que le néant qu'était ma vie à présent. J'avais tout perdu en à peine deux jours. Mon seul et unique amour n'était plus que poussière. De longues secondes passèrent avant que je réagisse enfin. Un long cri déchirant et douloureux sortit alors de mes lèvres à en faire trembler les murs. Je ne sentis même pas les bras qui tentaient de me retenir alors que je fonçais vers les meubles que je débarrassais d'un coup de bras, toujours dans ce hurlement de désespoir. Les vases volaient en éclat, tout comme ces affreux bibelots en porcelaine que j'avais fixé dans l'attente. Je m'attaquais maintenant aux chaises, aux magasines sur la table basse : tout volait autour de moi sans que je contrôle quoique ce soit. Aveuglée par la douleur, j'ai également à peine senti les bras qui m'ont ceinturée et forcée à m’asseoir à même le sol. Mes yeux n'étaient plus qu'un océan de larmes. A cet instant, la voix de Maman réussit à atteindre mes oreilles. Elle m'a chanté cette berceuse qui me faisait tant de bien quand j'étais petite, celle qui calmait mes petits malheurs comme elle me disait. C'est alors que mes yeux doucement commençaient à se fermer, la main de Maman était sur ma joue à essuyer mes larmes. Son amour commença alors à faire son effet, tout comme le tranquillisant qui coulait maintenant dans mes veines..

chapitre three Cela faisait maintenant plus de deux semaines que je vivais cette vie trépidante de célibataire, croquant la vie à pleine dent comme si tout allait s'arrêter demain. Ce renouveau, je le devais à la seule personne de mon entourage à part Maman à être venue m'aider, Coco Buschfeld. Un ange gardien qui a fait disparaître le malheur. Je méritais mieux, elle me l'a dit elle même. Je ne méritais pas toute cette souffrance. Je me souviens du jour où elle m'a découvert ainsi : le lendemain de mon retour de l’hôpital, pale comme un linge, plus aucun espoir dans le cœur. Elle s'est alors juré de m'aider à retrouver un sens à ma vie. N'ayant plus que ce modèle à suivre, j'ai simplement hoché la tête. Je me suis accrochée à ce sourire éclatant et ces grands yeux bleus bienveillants. Le lendemain, je faisais disparaître la moindre trace de mon ancienne vie. Tous les vêtements, les cadeaux, les photos, bref tout a disparu pour ne jamais revenir. Ce jour la même, je suis partie tête baissée chez mon coiffeur et je lui ai demandé de me transformer, de faire naître Alexie Banks et mourir l'ancienne Alexie, cette fille faible et aveuglée par cette connerie qu'est l'amour. J'en avais plus rien à foutre de ce que les gens pensaient de moi, Coco avait tellement raison. Plus rien à foutre des jalouses. En sortant de chez le coiffeur, la chevelure brune et brillante comme le soleil, j'ai reçu ce SMS très intéressant. Coco m'invitait en boite ce même soir. Je n'ai jamais vraiment aimé ça, mais il s'agissait de la nouvelle Alexie, il était temps de changer du tout au tout n'est ce pas ?

Ce soir la, je me suis alors retrouvée dans cette boite. Vraiment sympa finalement. Ok j'avoue, le fait que Coco ne soit pas venue seule à grandement facilité les choses. Nick était la évidemment. Mais il y avait un petit cadeau pour moi aussi, si je puis dire. Un sourire magnifique, des cheveux soyeux, un corps de rêve et un regard azur ... N'importe quelle femme aurait craqué. Ne vous méprenez pas, je n'avais rien oublié, j'étais encore sous l'influence de cet amour néfaste mais il était temps de montrer que je n'étais pas une femme qui devait subir sans rien dire. Il devait comprendre, il devait réalisé ce qu'il avait décidé de quitter. Je me suis alors laissée entraînée dans ce tourbillon si agréable. Il était doux, gentil et amusant, tout ce dont j'avais besoin. Ce soir la, après avoir quitté la boite, on a dansé et fait la fête toute la nuit dans sa villa. Qu'est ce que ça faisait du bien ! Le champagne a coulé à flot, je n'avais jamais autant ri. Ils étaient tellement adorables avec moi ces trois la. Les mots m'auraient manqué pour les remercier. Et puis à 6h du matin alors que les premières lueurs du soleil apparaissaient, Coco et moi avions décidé de rentrer nous reposer un peu. C'est le cœur léger que j'ai dit au revoir à ces amis qui devenaient chers. Mais c'était sans compter sur Nick qui m'a demandé quelques secondes à part, un peu plus loin. Il a alors dit tout un tas de choses adorables sur moi, des choses qui ont eu le don d'ajouter un peu de rose à mes joues déjà colorées par le champagne. Je ne pensais vraiment pas que tout cela était possible. Mais un brin trop tôt sans doute. Il s'est penché vers moi. Délicatement, j'ai posé mon doigt sur ses lèvres, un léger sourire sur les miennes. Il a hoché la tête l'air d'avoir compris puis m'a serré fort contre lui.

Je ne suis pas lui Alexie. Tu vaux tellement mieux que lui ... Un cœur brisé ne se reconstruit pas en un jour, mais quand une aide précieuse est apportée, nul doute que le temps semblera nettement moins douloureux. J'avais rencontré quelqu'un c'était certain. L'avenir était maintenant maître de mon destin.



Dernière édition par Alexie Banks le Mer 25 Oct - 13:45, édité 1 fois
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 20:56
BAAAAABY :baveuh: :baveuh: :baveuh:
bienvenue parmi nous beauté :hug: :inlove:
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 21:01
Bienvenue. I love you
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 21:13
du mystère.
bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche :coeur: si tu as des questions n'hésite pas. I love you
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 21:38
Ouuuuh trop de suspens là
bienvenuuue à toi :coeur: hâte de découvrir tout ça, c'est trop vide
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 21:42
Bienvenue parmi nous petit banana bender. :hug:
J'espère que tu te plairas ici. :inlove:
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 22:19
BIENVENUE SUR BANANA BENDER    :rlobe:
j'espère que tu te plairas parmi nous  
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Dim 22 Oct - 22:25
Bienvenue parmi nous chaton :**:
Bon courage pour ta fichette et merci pour ton inscription :hrt:
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Lun 23 Oct - 1:25
j'aime ce que je peux déjà lire, bienvenue parmi nous et courage pour la suite :coeur:
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Lun 23 Oct - 2:22
Bienvenuue parmi nouus!
Bien hâte de voir le visage que tu vas choisir keur
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Lun 23 Oct - 3:26
Bienvenue et bon courage pour ta fiche! :keurkeur:
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Lun 23 Oct - 3:32
Bienvenue :hrt:
Le suspense pour voir l'avatar
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Lun 23 Oct - 15:22
bienvenuuuue chez toi :coeur: :coeur: .
Invité

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
Lun 23 Oct - 17:23

Merci a tous pour votre accueil magnifique :hug:
Merci a vous pour vos compliments aussi
J'suis toute comme ça

Vous êtes tous beau j'en ai mal aux yeux
Bref, big love :rlobe:
Contenu sponsorisé

Sujet Re: ❝ monster under my bed. ❞
❝ monster under my bed. ❞
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Combo
» Monster Soul

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-+
Sauter vers: