when i die just remember i don’t care #Meera



 

Partagez|
when i die just remember i don’t care #Meera
Invité

Sujet when i die just remember i don’t care #Meera
Dim 22 Oct - 5:05

when i die just remember i don’t care
meera campbell & carmen calabrese
Lorsque jeunesse et déraison frayent dans un bel ensemble.
Si les bonnes mœurs étaient des préceptes rétrogrades et castrateurs, cette jeunesse frénétiquement décadente en était le libérateur. Force était de constater que le grade de représentant ne tendait pas vers la demi-mesure du jour au lendemain. Au contraire, le taux d'inflation des excès juvéniles connaissait une croissance exponentielle, de quoi réjouir ces gourous du stupre et des plaisirs exubérants. Ils devaient se frotter les mains en regardant la foule étalée à leur pieds, corps dansant et transpirant sur cette plage autrefois désertée. Heureusement qu'il y avait encore quelques résident du genre humain pour ré-haussé le niveau, quelques figures bien pensantes confortablement niché dans le confort de leur salon. Or les gens biens, par définition, ne fréquentent pas les soirées clandestines. C'est inscrit dans leur gêne de défenseur des bonnes mœurs.

Les jeunes étaient tous les mêmes. Superficiels, insouciants et irréfléchis au possible. Pourquoi s'acharner à les sermonner, ces choses ingrates. Ils ne vous le rendront jamais. Tout ça n'était qu'espoir vain. Sueur gaspillée et salive excessivement déversés.
Autant se résigner, au moins vous serez fixer. Malgré tout... Comment résister au charme irrépressible de cette liberté juvénile? Si sincère, si pleine de vie, pétrit de ce charme noble, en un sens. Il n'y avait pas d'autre solution que de se laisser charmé par l'appel d'une soirée endiablée. Où à l'écoulement épuré d'une boisson alcoolisé.
Carmen n'avait jamais essayer d'y résister. Elle s'était toujours laisser allé. Le meilleur moyen de tenir face à la tentation reste encore de s'y abandonner.

▬ Allez souris Meera, c'est le week-end. C'est déjà le début d'une bonne nouvelle non?

Le ton enjouée de la brune heurta ses oreilles avec légèreté. Elle s'installe au bar avec une nonchalance d'une lascivité toute calculée.

▬ Et puis, tu es beaucoup plus jolie avec un sourire sur les lèvres.

Et Carmen, Carmen laissa son rire de rêve glisser dans sa gorge et ses yeux se fermer doucement. Elle les rouvrit, brillant. Un sourire - trop amusé. Sa voix se fit plus grave, plus douce, plus espiègle, presque trop surjouée pour qu'elle sonne de façon naturelle.

▬ Mais ça semble être ta marque de fabrique ces derniers temps. Déprimer bêtement.

Soupirant une nouvelle fois, en tournant son verre entre ses doigts, jetant un regard intéressé à la foule étalé à ses pieds. Soirée sous les lumières tamisées, marées de visages, de bruits qui se déchainent, murmures de conversations, de rires,  d'invitation brailler depuis une piste échauffée. Carmen aux allures de femme matures, de dame du monde
kiss & chocolate
⇜ code by bat'phanie ⇝
Invité

Sujet Re: when i die just remember i don’t care #Meera
Lun 23 Oct - 10:50


when i die just remember i don't care.

Meera, elle est absente ce soir. Présente physiquement mais ailleurs psychologiquement. Elle est capturée par ses pensées, par ses doutes. Ceux qui depuis quelques temps, ne cessent de l'accaparer pour se torturer le cerveau. Et elle sait pas pourquoi, la mignonne. Elle en sait strictement rien. Justement, c'est ça le problème. Papillon qui s'envole sans savoir où se poser. Jolie poupée qui se fissure sans connaitre la raison. Parce que Mee', elle le sent. Quelque chose ne va pas. Une partie d'elle pleure, tandis que l'autre tente de faire oublier tout ça. Mais ce soir, elle est perdue la rousse. Littéralement perdue. Alors elle lâche quelques sourires, par ci par là. Des brides de phrases ou de mots. Mais son regard est vide. Ses rires sont dénués de sens. Il n'y a rien derrière. Aucune vie, aucune mélodie. Et ça, ce n'est pas Meera. Sauf qu'une personne l'a remarqué. Peut être même un peu trop. Carmen. Et elle ne se gêne pas pour en parler, pour tenter de ramener Meera. La vraie. Celle qui pétille de joie. Celle qui, juste en la regardant, vous donne envie de sourire, d'éclater à gorge déployée. Alors Mee', elle étire ses lippes délicatement comme pour répondre à son amie, même si sa réflexion la blesse réellement. « Désolée, dure journée je vais faire un effort ! J'reviens..» qu'elle dit avant de se lever pour se diriger vers les toilettes. Mais au milieu du chemin, une jeune femme la heurte de plein fouet. Et comme par malchance, Meera, elle reste stoïque, statique, laissant l'autre l'envoyer bouler comme une vraie merde. « hm oui excusez-moi..» qu'elle prononce d'une voix braillée. D'une voix tremblante, prête à faire le grand saut pour lâcher les larmes. Mais Meera, elle fuit rapidement. Elle s'en va dehors, prendre l'air. Sentir la caresse d'une brise fineet légère pour essayer de retrouver ses esprits.
when i die just remember i don’t care #Meera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-+
Sauter vers: